PRESSE

PREMIERS CONCERTS, PREMIERS DISQUES

Dans la jeune génération des virtuoses français, Jean-Patice Brosse tient au clavecin et à l'orgue la même place que les Collard et autres Beroff au piano, Amoyal, Dumay au violon, Lodéon au violoncelle. Il met une technique sans faille au service d'interprétations qu'un vrai tempérament de soliste rend toujours passionnantes.. Dynamisme, musicalité, c'est du clavecin de feu et de sang que nous avons entendu.

Gérard Mannoni
LE QUOTIDIEN DE PARIS

C'est tout simplement, si l'on ose dire, le clavecin porté à son plus haut degré de perfection, limpide, coloré, pétri de vie, exemplairement fidèle à l'esprit des oeuvres, une fête sonore de tous les instants, à la fois subtile et grandiose, un précieux alliage d'intelligence, de rigueur, de concentration et de générosité.

Michel Roquebert
LA DEPECHE DU MIDI

La technique et la musicalité de Jean-Patrice Brosse sont resplendissantes. Il paraît difficile de mieux interpréter, avec autant de souplesse et de délicatesse finement ciselée, cette musique. Nous devons à Jean-Patrice Brosse un plaisir musical raffiné et magnifiquement élégant.

Frédéric Pourrieux
TELERAMA

Jean-Patrice Brosse met bien en valeur la truculence de la musique de Clérambault, jouant sur les contrastes, et se place au niveau de Michel Chapuis.

Christian Labrande
DIAPASON

...Le plus brillant claveciniste de sa génération..

Gérard Mannoni
LE QUOTIDIEN DE PARIS

...Le Petit Prince du clavecin...

Jacques Doucelin
LE FIGARO

...Jean-Patrice Brosse fait merveille de variété, de poésie, de style...

Marcel Schneider
LE POINT

Jean-Patrice Brosse est un merveilleux conteur ; on ne se lasserait pas de l'écouter, volubile ou tendre, ironique ou songeur ; avec lui l'imagination est au pouvoir.

Paul Meunier
TELERAMA

Jean-Patrice Brosse touche avec un égal bonheur l'orgue et le clavecin. En un style d'une grande perfection, le jeune interprète va droit au coeur de cette musique raffinée et subtile.

François Pigeaud
HARMONIE

De la musique littéralement descendue du ciel... Jean-Patrice Brosse crée une sorte d'hypnose de la perfection et force l'auditeur à une micro-perception qui le tient constamment en haleine..

Michel Roquebert
LA DEPECHE DU MIDI

... Ce svelte play-boy nous révèle en Duphly un maître injustement méconnu..

Philippe Olivier
LIBERATION

C'est peu dire que Jean-Patrice Brosse rend justice à la musique de Duphly. Son enregistrement soutient la comparaison avec le beau disque signé par Leonhardt.

Roger Tellart
LE MONDE

... On est comblé par la somptuosité du toucher...

Claude Noisette de Crauzat
HARMONIE

Par la clarté de ses registrations, la noblesse de son phrasé, Jean-Patrice Brosse retrouve naturellement une certaine élégance versaillaise, une grandeur toute royale.

AUDITORIUM

Jean-Patrice brosse interprète cette musique avec beaucoup de sensibilité, d'intelligence et d'imagination dans le choix des registrations, le sens de la couleur et de l'élégance du phrasé.

Harry Halbreich
HARMONIE


 

J. SCHOBERT - 4 Quatuors pour clavecin, 2 violons et basse.

...Une totale réussite. Et je ne suis pas le seul à le dire.. Très convaincant ce petit ensemble avec instruments d’époque. Et qui réussit à redorer le blason du mot "rococo ", ni ridicule, ni compliqué comme l’affirme le Larousse...

Yves Marzio
HIFI VIDEO

...Le remarquable claveciniste (et organiste) qu’est Jean-Patrice Brosse (rappelez-vous les quatre CD qu’il a consacrés à son instrument, chez le même éditeur, pour la période allant de Louis XIV à la fin du Siècle des Lumières), les artistes non moins sincères, démontrent, sur instrument d’époque, que la musique de Schobert dépasse de beaucoup les limites du divertissement de bonne compagnie..

Jean Dupart
COMPACT


... Il faut dire que l’interprétation de Jean-Patrice Brosse et de ses compagnons du Concerto Rococo est un régal de chaque instant...nous baignons en pleine poésie intimiste d’une légèreté de touche et d’une élégance suprême. On sent dans le jeu des cordes, dans la registration d’un clavecin lumineux à souhait et le style tout primesautier et de «galante distinction» de son maître. La spontanéité de tous, éloignée de tout maniérisme baroqueux offre un plaisir si évident que l’on ne résiste pas. Jean-Patrice Brosse, avec des compagnons différents, renouvelle en mieux son exploit de l’enregistrement, chez le même éditeur, des 4 Trios de l’opus 16.

Jean Hamon
REPERTOIRE


J. SCHOBERT - Quatre Trios pour clavecin, violon et basse

...Enfin Schobert reconnu à son aune! Il le devra beaucoup au Concerto Rococo. Prenez-en, vous aussi, la mesure : vous ne serez point déçus!

Jean Gallois
ETUDES


C. BALBASTRE - Sonates en quatuor pour clavecin, 2 violons, 2 cors et basse

...Ces ravissantes oeuvres de divertissement sont exécutées avec infiniment de goût par les membres du Concerto Rococo : à côté des cors et des cordes d’époque, on retiendra le jeu vivant et racé de Jean-Patrice Brosse qui touche un clavecin inspiré d’un instrument italien du XVIII° siècle. Un enregistrement de qualité qui restitue à merveille l’atmosphère musicale du Paris des années 1780.

Adelaïde de Place
DIAPASON


Succédant au fabuleux disque consacré à la Messe et aux Vêpres de Pâques de J. F. d’Andrieu, cet enregistrement dédié à Balbastre est tout aussi étincelant... Il faut dire que le Concerto Rococo jouant sur des instruments d’époque donne à ce disque rare et beau un brillant du meilleur aloi. Je ne saurais assez vous en recommander l’écoute.

Jean Gallois
ETUDES


M. CORRETTE - Concertos pour orgue et 6 instruments

...L’acuité rythmique est stupéfiante, approche perfectionniste donnant à penser que l’organiste (qui signe une fois encore un texte aussi documenté qu’élégamment senti), cependant que foncièrement intégré, en est le maître d’oeuvre .....élégance chaleureuse et prestesse, douceur avenante, élocution tendre, jamais écrasante. Le portrait à grands traits de Jean-Patrice Brosse.

Michel Roubinet
DIAPASON


...Jean-Patrice Brosse, qui met bien en évidence ses grâces souriantes, sa bonne santé, ses véhémences populaire et chorégraphiques ( derniers mouvements) , colore son propos à l’aide des registrations voulues par l’auteur....Dans l’excellent texte de présentation qu’il a consacré à ce disque, Jean-Patrice Brosse évoque la possibilité historique assez particulière de ces Concertos, à la charnière du «baroquisme» finissant et du «classicisme» -ou plutôt, en l’occurrence, du «pré-classicisme» naissant.

Jean Dupart
REPERTOIRE


...L’orgue de Saint-Bertrand de Comminges, joué par Jean-Patrice Brosse, s’accorde généreusement avec les cordes de l’ensemble «Concerto Rococo». Pour cette pleine heure de musique tonique, ensoleillée, on pardonnera à Corrette sa sévérité bien injuste qui ne lui valut pas en son temps que des amis, tant s’en faut.

.
DERNIERES NOUVELLES D' ALSACE


....Découverte éblouissante. Le Concerto Rococo, lui aussi, s’amuse avec talent de cette virtuosité un peu démonstrative, mais bien entraînante.

Sophie Roughol
REPERTOIRE


PADRE A. SOLER - Quintettes pour clavecin et cordes

Dans le texte de présentation très documenté qu’il a consacré aux quintettes de Soler, Jean-Patrice Brosse signale le privilège qu’a eu le Concerto Rococo de travailler, pour la préparation de son enregistrement, sur le manuscrit -non autographe mais pourvu d’indications précieuses - de 1776. Le résultat est magnifique! Chaleur, vitalité des interprétations, parfait équilibre des volumes sonores entre le clavecin et les cordes d’une part, entre les membres du quatuor d’archets d’autre part, mise en valeur des sonorités subitement expressives voulues par le compositeur : vraiment, tout concourt à la réussite d’un disque fort utile pour une meilleure connaissance du Padre Antonio Soler et qui, pour les Quintettes n°1 en do majeur, n°2 en fa majeur, n°6 en sol mineur, qui nous manquent encore, nécessite impérativement un complément...

Jean Dupart
COMPACT DISC


...Le Concerto Rococo (ensemble à géométrie variable fondé par Jean-Patrice Brosse qui se propose d’explorer la musique de chambre du XVIII° siècle) crée un climat raffiné à souhait. Et administre la preuve que le siècle des Lumières ne nous a pas encore livré tous ses secrets musicaux..

Xavier Lacavalerie
TELERAMA

 

...L’ensemble Concerto Rococo mené par Jean-Patrice Brosse : timbres superbes et cohésions manifeste, s’affirme comme spécialiste de ce répertoire de chambre du XVIII°. A suivre avec intérêt.

Sophie Roughol
REPERTOIRE


....Le Concerto Rococo restitue la lumière vaporeuse de ces pièces dans une transparence de timbres, un jeu clair et pondéré, qui soulignent avec efficience les entrelacs mélancoliques et la courbure des volutes ornementales.

Pierre-René Sema
LE MONDE DE LA MUSIQUE


...Le Concerto Rococo, jeune ensemble d’instruments anciens, nous offre une interprétation particulièrement inspirée et ensoleillée. Les sonorités chaudes et colorées des cordes et l’aisance du claveciniste jusque dans les mouvements les plus exigeants ne sont jamais mises en défaut. Une grande connivence règne entre les divers instrumentistes qui rivalisent chacun de raffinements d’articulation, d’expression et d’intelligence. Bref, une préciosité du meilleur goût émane de ce disque perpétuellement séduisant.

Denis Morrier
DIAPASON


COUPERIN - Messe des Paroisses, Messe des Couvents


...La constante harmonie régnant entre l’orgue et le plain-chant, la réverbération généreuse étayant le discours rhétorique, le présence vigoureuse de l’orgue de Saint-Bertrand au somptueux buffet Renaissance, tout concourt à une interprétation stimulante et essentiellement tournée vers la représentation. Brosse, volontairement aussi inventif dans les registrations qu’il est possible dans ce répertoire, fait chanter Couperin avec emphase et vigueur, verve et couleurs, plus attaché cependant aux grandes courbes (magnifiques Offertoires) qu’au détail de l’émotion. Un Couperin éclatant auquel revient l’honneur de souhaiter à EMI la bienvenue dans le monde de l’orgue : premier CD, dans l’état actuel du catalogue de cette firme, consacré à l’instrument...

Michel Roubinet
DIAPASON


...L’instrument est celui, bien connu, de Saint-Bertrand de Comminges qui offre quelques registres splendides (nazards, cromornes, tierces). Jean-Patrice Brosse en use avec doigté et élégance. Son jeu souple et flexible s’harmonise avec le parti-pris de reconstitution historique même si l’on eut souhaité un peu plus de flamme et d’éclats dans la Messe pour les Paroisses, la plus extravertie des deux. Une addition passionnante à un catalogue pourtant déjà très fourni.

Jean-Luc Macia
COMPACT DISC


J. F. DANDRIEU - Messe et Vêpres de Pâques

...Grâce à ce disque lumineux, à l’excellent et conséquent texte de présentation dû à Jean-Patrice Brosse, notre musicien est projeté en pleine gloire. Jean-Patrice Brosse s’ingénie, par de subtiles registrations, à nous montrer toutes les richesses de l’écriture de Dandrieu et de son instrument. Quel bonheur vous éprouverez, comme moi, à écouter ce merveilleux disque qui de plus, apporte une contribution capitale dans la connaissance du vieux maître.

COMPACT


...Le style toujours éclatant de Brosse sur son orgue bien sonnant de Saint-Bertrand fait naturellement merveille : de la superbe, donc, et racée, plus rarement cette subtile hésitation qui fait le charme des Français. Toutefois l’alternance contrastante entre la polyphonie d’une école française encore florissante, bien que déclinante sur le plan spirituel, et la sobre monodie grégorienne confère une saveur tonifiante à l’office, le Choeur Grégorien de Paris faisant montre d’autant de décision que l’organiste. Quelques interventions solistes, plus chaleureuses, presque fragiles, rééquilibrant la pure composante liturgique de l’ensemble. Dandrieu y retrouve généreusement son compte.

Michel Roubinet
DIAPASON


...Car, ici, c’est bien l’orgue qui semble porteur de la joie pascale. C’est bien l’orgue qui littéralement explose dans son dialogue avec choeur qui, lui, vit la «renaissance» annoncée par la liturgie dans une grande sérénité. C’est bien la voix de l’orgue qui porte haut et fort le chant de la fête. La sélection de Jean-Patrice Brosse dans les diverses suites du livre d’orgue est, dans cet esprit de fête, tout à fait judicieuse. Et l’interprétation particulièrement réjouissante.

François Camper
REPERTOIRE


...Le climat liturgique créé atteste l’erreur de ceux qui considèrent que le XVIII° siècle français aurait sécularisé la musique d’église : il y a un recueillement quasi monastique.

Carl de Nys
FRANCE CATHOLIQUE


Admirables enregistrements publiés par Pierre Verany! Illustré jusqu’ici par (seulement!) deux sonates en trio, Jean-François d’Andrieu (ou Dandrieu, 1682-1738) nous arrive cette fois en pleine gloire, à travers ses Messes et Vêpres du jour de Pâques, interprétées - d’une façon sublime- comme aux XVII°/XVIII° siècles ; un orgue superbe ; un choeur grégorien homogène, flexible, d’une fine sensibilité ; un organiste qui est un poète délicat...

Jean Gallois
PETITES AFFICHES


J. F. DANDRIEU - Vêpres de l’Assomption

...Somptuosité des registres de l’orgue de Saint-Bertrand, que Brosse à son habitude fait sonner avec une plénitude, une subtilité et une liberté d’agogique remarquable. (On a même droit aux cloches de l’édifice...) Réalisant ainsi une manière de concert liturgique à la fois fastueux et d’une réelle profondeur spirituelle...Brosse avait déjà réalisé la même prouesse à partir du Livre de Dandrieu lors des belles Messe et Vêpres de Pâques chez le même éditeur. On est heureux de le voir poursuivre dans cette voie si féconde.

Jean-Luc Macia
DIAPASON


F. D’AGINCOURT - Messe de l’Assomption

....Jean-Patrice Brosse à nouveau comble une lacune du catalogue en réintroduisant François d’Agincourt, claveciniste réputé, organiste du roi et successeur de son maître Boyvin à la cathédrale de Rouen, qui laisse quarante six pièces transmises par le manuscrit du fidèle père Pingré, scientifique de haut vol dont le texte de Brosse, magnifiquement documenté et développé, comme à l’accoutumée, trace un séduisant portrait..... On notera à propos de la remarquable participation des chantres plusieurs interventions solistes de toute beauté. Jean-Patrice Brosse offre à d’Agincourt son habituelle clarté, de la sobriété dans le choix des timbres et une souplesse du discours faite d’inégalité et de suspensions bien en situation.

Michel Roubinet
DIAPASON


J.S.BACH - Partitas pour orgue

...Jean-Patrice Brosse offre ici une partition lumineuse, d’une grande finesse, sur le bel instrument d’esthétique allemande de Valcabrère. Articulation parfaite du toucher qui, par exemple, fait très bien ressortir les grappes de notes constituant un motif répété en guirlande dans la 3° et la 5° partita du BWV. 766. Le caractère de dialogue de certaines variations (BWV. 767) est magnifiquement rendu. La registration diversifiée mais sans excès, illustre avec bonheur les possibilités de l’instrument...

LIBERATION


...Une constante accentuée dans cette gravure caractérise le jeu de Jean-Patrice Brosse organiste et claveciniste, le «second», si j’ose dire, faisant merveille par un toucher attentif, d’une noble richesse d’attaques, aussi élégant -mais nerveux- qu’intensément intériorisé. Il y faut une registration sobre, dense et pleine : une montre, une flûte. La Partita BWV. 766 est entièrement placée sous le signe de cette modération expressive..

Michel Roubinet
DIAPASON


LES PREMIERS CHEFS-D’OEUVRE DE L’ORGUE FRANCAIS

...D’entrée de jeu, un ébouriffant Tourdion d’Attaingnant. L’acuité rythmique, l’articulation profonde de Jean-Patrice Brosse fait merveille sur l' instrument de petite taille de St. Lizier en Ariège, mais à la forte et chaleureuse personnalité, impétueux et faisant revivre une époque musicale où l’on croit entendre comme une pointe de vieux français...

Michel Roubinet
DIAPASON


LE CLAVECIN FRANCAIS

...Jean-Patrice Brosse aux claviers de deux beaux instruments a ce qu’il faut d’humour et de poésie pour passer aisément d’une pièce à l’autre. Un programme original et divertissant.

Adélaïde de Place
DIAPASON


LA MUSIQUE DES LUMIERES

...Une sélection réussie parmi les succès du Concerto Rococo. Cet ensemble, réuni autour du claveciniste Jean-Patrice Brosse, se consacre avec talent à remettre au goût du jour la musique typique de la période galante française correspondant aux règnes de Louis XV et Louis XVI et à l’influence sentimentale de Jean-Jacques Rousseau dans l’art...


MESSE AGATANGE - Anonyme toulousain

Pour reconstituer l’intégralité d’une cérémonie eucharistique, Jean-Patrice Brosse a eu l’idée d’insérer des versets pour orgue -il a judicieusement choisi des pages de l’organiste toulousain Matthieu Lanes aux couleurs acidulées et aux chamades chatoyantes- et, plus curieusement, des mouvements de sonates en trio pour deux violons et basse, celles de l’Opus 2 du Languedocien Cassanéa de Mondonville aux maniérismes guillerets. La cohérence de l’entreprise tient à son pittoresque expressif et, surtout, à la qualité de l’interprétation, notamment de Brosse lui-même dont le jeu plein de fantaisie et d’éclats sur le merveilleux instrument de Saint-Bertrand ponctue le parcours musical de cette messe hors norme.

Jean-Luc Macia
DIAPASON


ANTONIO SOLER - Quintettes avec clavecin n°1, 2 et 6

... Le clavecin reste ici l’instrument central. Ses interventions solistes sont particulièrement soignées, et souvent virtuoses. Jean-Patrice Brosse, qui tient cette redoutable partie, fait merveille, mais il sait aussi donner toute leur densité aux passages moins exposés. Les instrumentistes du Concerto Rococo lui emboîtent le pas avec bonheur. Il faut cette disponibilité et cet engagement des interprètes pour rendre justice à une musique fort complexe, au brio savant. Tout se passe comme si chaque mouvement tentait d’explorer une nouvelle voie dans la configuration instrumentale retenue. C’est la force de ces oeuvres. L’ensemble miroite, brille, fait de l’effet, c’est certain. Interprétation remarquable, donc, d’oeuvres historiquement intéressantes.

Sylvain Fort
DIAPASON


"Une parfaite union"

Jean-Patrice Brosse, on le sait, est un musicien complet, à la fois grand claveciniste et remarquable organiste. Ce concert commença par la version organistique du Concerto en ré mineur, plus souvent joué au clavecin : un début franc et lumineux. Mais c’est en tout cas avec les Variations canoniques sur le thème de Luther "Vom Himmel Hoch", que l’architecture sonore ultrasophistiquée de Bach renforça le mieux, si l’on peut dire, l’émotion offerte par la beauté du cadre. Jamais la science de Bach ne s’est montrée plus complète,. Jean-Patrice Brosse se montra magistral dans des pages difficiles et enthousiasmantes.
En seconde partie, les six Chorals Schübler qui permirent à Jean-Patrice Brosse de faire feu de toutes les sonorités les plus diverses de son bel instrument. Ce fut un régal continu d’oppositions sonores qui créaient un relief sont cesse changeant...

Pierre-Petit
LE FIGARO


"Infaillible"

...Avec une belle précision, il nous a plongé dans cet univers polyphonique à nul autre pareil, dans lequel l’émotion naît miraculeusement de l’infaillibilité d’écriture du plus savant et du plus inspiré des compositeurs. Jouant habilement de tous les timbres, s’amusant à des registrations souvent audacieuses et inattendues, Jean-Patrice Brosse est passé de la sérénité de certains chorals à la complexité captivante des Partite, manifestant d’un bout à l’autre les mêmes qualités de virtuosité, de phrasé et de luminosité...

Pierre-Petit
LE FIGARO


CLAUDE BALBASTRE - Pièces de clavecin

...Sur un splendide clavecin Kroll de 1774, au son à la fois clair et profond, Jean-Patrice Brosse en donne une interprétation vivante, épanouie et racée...

Hervé Penven
NATIONAL HEBDO


...Sur un clavecin Kroll de 1774, aux sonorités robustes, Jean-Patrice Brosse s’attaque à ces pages avec un enthousiasme débordant...

Pablo Galonce
LE MONDE DE LA MUSIQUE


...Sur son clavecin fétiche, Jean-Patrice Brosse virevolte et s’amuse, s’attendrit et se recueille, brille et flamboie, tout au long d’une oeuvre qu’il aime et sert avec un remarquable talent...

Stanislas Perreau
CLASSICA


...Magnifié par un instrument séduisant, voilà un enregistrement de bon goût comme on disait au XVIII° siècle...

Xavier Lacavalerie
TELERAMA

... Une fois de plus, on s' incline devant tant d' éloquence et de perfection stylistique. Avec Jean-Patrice Brosse, les partitions vivent, respirent amplement, soutenues par une rythmique à la fois ferme et souple, colorées de subtiles diaprures...

Jean Gallois
LES PETITES AFFICHES

 

MICHEL CORRETTE - Pièces de clavecin

...Jean-Patrice Brosse et son clavecin Kroll de 1774 nous dévoilent les charmes de ce répertoire dont le ton aristocratique (la majesté des préludes) ne tue jamais le charmant badinage (La Babillarde), la grâce (Les Idées heureuses), ni même le pittoresque (Les Giboulées de Mars, Le Combat naval) pour atteindre des sommets d' inspiration.

Xavier Lacavalerie
TELERAMA

... Un toucher qui sait se diversifier et une belle énergie caractérisent cette lecture, qui rend enfin justice au compositeur. Jean-Patrice Brosse voit tout très justement, que ce soient les tempos, les atmosphères, les contrastes ou la direction insufflée aux lignes mélodiques par des basses majestueuses... Cet enregistrement s' inscrit donc comme la référence en ce domaine.

Coralie Welcomme
REPERTOIRE

... L'esecuzione di Brosse è da ritenersi esemplare per vivacità e correttezza : la lettura vi è meticolosissima e l'eleganza fraseologica e agogica rendono queste pagine particolarmente scorrevoli senza che mai l'attenzione sia catalizzata da un qualche aspetto che trascenda l'equilibrio generale dell'interpretazione, dimostrando il Brosse, parimenti a Corrette, un campione di raffinatezza e bon gusto.

Riccardo di Sanseverino
MUSICA

... The harpsichordist, organist and eminent musicologist Jean-Patrice Brosse continues his passionate exploration of the 18th century on Pierre Verany, turning his attention to Corrette's harpsichord works...

ALLEGRO USA

...Sur un clavecin Kroll de 1774, Jean-Patrice Brosse tire magnifiquement la quintessence de ces pièces dignes d'être connues.

Jean Dupart
ARTS ET METIERS MAGAZINE

Il clavicembalista, organista ed eminente musicologo Jean-Patrice Brosse continua con questo CD la sua appasionata esplorazione degli autori del 18° secolo per l'etichetta Verany. Doppo una brillante versione dei Concerti per Organo registrata assieme con il suo gruppo Concerto Rococo, egli volge ora la sua attenzione al Primo Libro delle Opere per clavicembalo (che qui troviamo nella sua versione integrale) e a due Divertimenti, compresso il famoso "Echo de Boston et Combat naval". Registrato su uno splendido strumento antico, questo è il primo volume di una esaustiva serie dediata agli autori dell'Illustrissimo Francese.

SOUND AND MUSIC (ITALIE)

... Jean-Patrice Brosse a réalisé beaucoup d' enregistrements d' orgue et de clavecin très appréciés, en particulier à Comminges. Il est ici à son aise pour appliquer son style et son goût pour l' originalité...

Yves Marzio
HI FI VIDEO

... Poursuivant inlassablement ses recherches (et réussites !) sur le baroque et le rococo français, Jean-Patrice Brosse nous révèle, après concert, un foisonnant 1er Livre de clavecin de Michel Corrette... Sans pédanterie, sans emphase, en le jouant sur un superbe Kroll de 1774 et ajoutant, pour notre plaisir, deux Divertissements de 1779. Récital magnifique, accompagné d' un texte vivant, nourri et clair...

Jean Gallois
PETITES AFFICHES

MOZART - Sonates d'Eglise

La musique d' orgue n' est pas ce qu' il y a de plus important ni de plus fascinant dans l' oeuvre de Mozart, mais cette délicate interprétation est éclairée du talent du quatuor à cordes Concerto Rococo. Les registrations de Jean-Patrice Brosse à l' orgue de Saint-Bertrand de Comminges sont savoureuses et elles éclairent intelligemment ces pièces finalement assez rarement enregistrées.

COMPACT DISC

... Jean-Patrice Brosse fait merveille, qui recrée les sons éthérés voulus par le compositeur, tout comme il retrouve le lyrisme intérieur, beau à pleurer, de l' Ave Verum... Un disque superbe !

Jean Gallois
PETITES AFFICHES

ARMAND-LOUIS COUPERIN - Pièces de clavecin

... Jean-Patrice Brosse plays the 25 pieces of Couperin's 1751 collection. Though variable in quality, they are nontheless full of airy, rococo charm and Brosse plays with vigour ad conviction.

Nicholas Anderson
BBC MUSIC MAGAZINE

... Des pages comme Les Cacqueteuses, La de Boisgelou, l' Affligée ou Les Tendres sentiments se haussent au niveau du réel chef-d'oeuvre. Jean-Patrice Brosse le démontre, tant dans son remarquable texte de présentation que dans sa traduction sonore : une réussite supplémentaire à mettre à son déjà long palmarès.

Jean Gallois
PETITES AFFICHES

Altra insigne proposta di Pierre Verany, casa discographica specializzata in realizzazioni particolarmente raffinate, questa edizione dedicata all'opera cembalistica di Armand-Louis Couperin reca come sigillo di garanzia l'esecuzione di Jean-Patrice Brosse, clavicembalista la cui innata vocazione al repertorio settecento di corte ha già fruttato una cospicua serie di decorosissime proposte in cui la cura stilistica raggiunge livelli di tale compiutezza da non esigere alcun ulteriore compendio interpretativo...

Riccardo di Sanseverino
MUSICA

NICOLAS-PANCRACE ROYER - Pièces de clavecin

...C' est sur un magnifique instrument, un clavecin Kroll historique aux couleurs brillantes, que Jean-Patrice Brosse se jette à l' eau. On connaît bien sa sensibilité à fleur de peau, tout comme sa science des couleurs et des contrastes. L' interprète possède en outre une souplesse de phrasé supérieure à celle du solaire mais trop crispé William Christie, tout comme il assied sa lecture avec davantage d'applomb que son collègue Christophe Rousset : Brosse "entre" ici dans le clavier...

Coralie Welcomme
REPERTOIRE

...The two manuals are deployed sensibly, ornaments are expressively played, and the whole production displays the best possible taste... J.P.B. certainly get stuck into the moments of "grand bruit" with enthusiasm, exploiting the instrument to the full...

David Hansell
EARLY MUSIC REVIEW

... Jean-Patrice Brosse est, actuellement, l' un de nos meilleurs clavecinistes et organistes. C' est aussi un érudit, un esprit curieux qui ne s' intéresse pas qu' aux valeurs consacrées de notre patrimoine musical... Sa version met en évidence les contrastes de couleurs et de climats affectifs, le dynamisme parois exacerbé et la virtuosité volontiers démonstrative, les moments de bravoure et les dissonances souvent agressives.

Jean Dupart
ARTS ET METIERS MAGAZINE

...Sur un clavecin Kroll de 1774, Royer revit en pleine lumière. Jeu précis, tempos mesurés, registrations très étudiées, enthousiasme devant cette résurrection : J. P. Brosse nous livre là un témoignage de premier ordre en même temps qu' un événement.

Jean Gallois
PETITES AFFICHES

SIMON SIMON - Pièces de clavecin

...Saluons le très beau travail de recherche de Jean-Patrice Brosse. Par la profondeur du son, le phrasé, les articulations et la puissance il met en valeur un compositeur oublié... Brosse réussit à captiver notre attention tout au long du disque dans des pièces inégales grâce à un jeu très vivant. Il faut encourager ce type d'initiative qui renouvelle le répertoire. Ce disque est évidemment une curiosité mais s'adresse avant tout à un public de spécialistes et donne un bon reflet de l'époque des Lumières. Cet enrgistrement, à l'écoute agréable, reste abordable à un large public.

Flora Gueste
RES MUSICA

C'est en travaillant à son remarquable livre consacré au "Clavecin des Lumières" que Jean-Patrice Brosse a été amené à s'intéresser à l'oeuvre de Simon Simon dont il nous présente aujourd'hui une passionnante résurrection. Comme il a bien fait de réveiller cette "Oeuvre 1ère, 1761" qui n'avait dormi que trop longtemps ! Certes Simon n'est pas Couperin ni Rameau. Mais comment a-t-on pu ignorer si longtemps cet auteur de délicieux tableautins, de fines psychologies traduites sur l'instrument à sautereaux ? Car l'écriture est claire, rayonnante, enthousiaste, l'harmonie riche, ondoyante, inventive, le sentiment classique mais teinté de nostalgie, de rêves passés, de souvenirs heureux. C'est bien l'invention de la liberté conjuguée à la fin d'un monde. Simon Simon, c'est tout cela, il fallait que cela fût dit. C'est fait. Supérieurement.

Jean Gallois
PETITES AFFICHES

... Jean-Patrice Brosse est un passionné de ces quatre décennies qui mènent grosso-modo de l'esquisse de l'Encyclopédie à la Nuit du 4 août. Son style enlevé rend admirablement bien l'entrain solide et sincère d'une époque qu'il contribue à faire revivre en animant le Concerto Rococo - sans oublier le Soir des Lumières, évocation scénique, musicale et littéraire, qu'il partage avec la comédienne Françoise Fabian.

Nicolas Beminster
CINEFONIA

A travers ses enregistrements et ses concerts, Jean-Patrice Brosse nous fait mieux connaître les maîtres de l'époque d'or du clavecin en France au Siècle des Lumières. Les compositions très riches de ce premier livre nous font espérer la révélation prochaine du reste de l'oeuvre de Simon par ce talentueux claveciniste et organiste. L'interprétation est superbe, faite de virtuosité et de couleurs sonores.

HIFI VIDEO

CLAUDE BALBASTRE - Pièces de clavecin manuscrites

Quand on a suivi le parcours musical de Jean-Patrice Brosse depuis près de trente ans maintenant, notamment au cours des nombreux festivals du Comminges, on peut apprécier chez cet artiste sa curiosité à nous faire découvrir des répertoires tombés dans l'oubli, et souvent d'un grand intérêt. Il n'est que de regarder son impressionnante collection d'enregistrements consacrés en particulier aux musiciens claviéristes de l'Ancien Régime... Nous retrouvons avec bonheur ce clavecin ancien signé Kroll, fidèle mascotte de Jean-Patrice Brosse, parfait à traduire ces élans galants, pleins de grâce. Le jeu est habile, ludique, s'épanche à loisir ... A près de trois siècles de distance, le champêtre avec ses musettes, ariettes et menuets, nous délecte encore et nous divertit assurément grâce à l'invention et au "bon goût" du claveciniste Jean-Patrice Brosse.

Frédéric Munoz
RES MUSICA

JACQUES DUPHLY - Les quatre Livres de clavecin

J'ai eu bien des fois l'occasion de signaler le travail exemplaire de cet artiste trop modeste, lettré, passionné du XVIIIème siècle qu'il connaît sur le bou du doigt et, si je puis dire, "de l'intérieur" puisqu'il part dans les bibliothèques à la recherche d'inédits du plus haut intérêt et qu'il enregistre en une somptueuse collection de quelques cinquante disques, présentés soit en soliste soit avec le Concerto Rococo et presque tous édités par Pierre Vérany que nous saluons au passage... L'oeuvre de Jacques Duphly demeure riche, variée, admirablement écrite, d'une intelligence, d'une sensiblilté sans cesse réactivée...qu'un claveciniste zélé nous redonne aujourd'hui, somptueusement.
Je m'en voudrais de ne pas associer à cette résurrection capitale de Jacques Duphly l'admirable volume que le même Jean-Patrice Brosse vient de publier dans la nouvelle collection musicale "Horizons" éditée par Bleu Nuit... Ce volume est tout simplement maître livre. Bien que bourré de faits, d'anecdotes, de révélations érudites, il se lit comme un roman. C'est que l'auteur connaît son XVIII° par coeur et nous le révèle en historien. Et en artiste. Première étude à ntraiter pareil sujet, ce "Clavecin des Lumières" ouvre maints horizons insoupçonnés, met en parallèle faits artistiques musicaux, littéraires, historiques (grâce notamment à un très utile tableau synoptique) et, par sa documentation très précise, le plus souvent inédite, apportera un support considérable à l'étudiant comme à l'honnête homme, épris de larges idées, de petits faits vrais, de renseignements techniques et - pour le plaisir des yeux - d'une iconographie aussi riche que diversifiée. Je l'ai dit, c'est une "première". Mais aussi un sacré "coup de maître" !

Jean Gallois
PETITES AFFICHES

JEAN-SEBASTIEN BACH - Fantaisies, Toccatas, Préludes et Fugues
Sur les grandes orgues de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges, haut lieu patrimonial et historique dont il dirige le festival tous les étés, Jean-Patrice Brosse joue quelques grandes pages de Bach pour orgue : Fantaisies, Toccatas, Préludes et fugues. Claveciniste, organiste, chercheur, auteur de livres sur la musique du Siècle des Lumières, initiateur de spectacles musicaux avec des comédiennes comme Françoise Fabian ou Marie-Christine Barrault, Brosse donne ici une version très inspirée de ces pages monumentales. On admire avec quelle science et quelle exactitude de jugement il bâtit ces impressionnantes structures, leur donne vie et couleur, les traite avec un respect qui n'exclut pas les options nouvelles ou personnelles. On sent derriere cela une vaste culture et une vraie réflexion. Une superbe réalisation pour tout amateur de Bach et de l'orgue.

Gérard Mannoni
ALTAMUSICA

Jean-Patrice Brosse est aussi référencé dans de nombreux albums sur le site web de la Fnac : atteindre ce site...